Gérer l’intolérance au lactose

6/12/2018
Pascale Luyts

Lactose et lactase, kézako ?

Le lactose est le sucre du lait. Il s’agit d’un sucre complexe dont la digestion nécessite sa dissociation en deux sucres simples : le glucose et le galactose. Cette dissociation est assurée par une enzyme, la lactase, sécrétée dans l’intestin grêle. Elle transforme le lactose en sucres simples et facilement digérables. L’activité de la lactase est maximale durant les premières semaines de vie du bébé. Ensuite, elle diminue tout au long de notre vie.  

Intolérance au lactose

Si l’on ne produit pas ou plus suffisamment de lactase, le lactose non digéré parvient intact dans le colon. Là, il va commencer à fermenter, libérant des acides et des gaz, sources de douleurs abdominales, ballonnements, flatulences ou diarrhées. C’est cette incapacité à digérer le lactose que l’on appelle l’intolérance au lactose.  L’intolérance au lactose est détectée par un test respiratoire, pratiqué à jeun, qui se déroule à l’hôpital ou en laboratoire.

Allergie au lait de vache

L’intolérance au lactose ne doit pas être confondue avec l’allergie aux protéines de lait, bien plus complexe. L’allergie au lait fait intervenir le système immunitaire et provoque non seulement des symptômes digestifs mais aussi respiratoires (congestion nasale, toux, éternuements) et cutanés (urticaire, eczéma). Les recommandations en matière d’alimentation sont également différentes.

Prévalence

L’intolérance au lactose varie d’un continent à l’autre : elle touche de 50 à 80% de la population d’Amérique du Sud, de 60 à 80% de la population d’Afrique noire et 95% de la population asiatique. En Europe du Nord, les intolérants au lactose représentent 5 à 15% de la population contre 60 à 85% des habitants du pourtour de la Méditerranée.

Traitement

Il n’existe aucun traitement curatif permettant de réactiver la production de lactase.Le degré de sensibilité varie toutefois fortement d’un individu à l’autre, certains pouvant  supporter de petites quantités de lactose. La personne très sensible bannira de son alimentation tout produit riche en lactose, celle moins sensible veillera simplement à suivre un régime pauvre en lactose. Il existe par ailleurs des compléments alimentaires à base de lactase permettant de compenser le manque de lactase.

Où trouve-t-on du lactose ?

Le lactose se retrouve dans tous les produits laitiers, y compris les yaourts industriels et les fromages. Il est toutefois également présent dans de très nombreux produits élaborés tels que plats préparés, pizzas, pâtisseries,biscuits, chips aromatisés, charcuterie et préparations à base de viande…

Les aliments sans lactose sont souvent estampillés d’un logo, indiquant qu’ils peuvent être consommés par les personnes intolérantes au lactose.

+32 (0) 477 93 07 08
pascale.luyts@lanutritionsante.be
Ou via mon formulaire
Contactez-moi

Les derniers articles

Comment booster son immunité ?

Notre système immunitaire nous protège chaque seconde contre les armées de virus et de bactéries. Cependant, la moindre faiblesse abaisse nos défenses immunitaires. Comment pouvons-nous, dans le contexte actuel un peu anxiogène, renforcer un maximum nos défenses immunitaires ?

En savoir plus

Sommeil : 7 mesures simples pour favoriser une bonne récupération

Le sommeil représente un tiers de notre vie. Un bon sommeil fait partie intégrante d’un mode de vie sain. Sa qualité et sa durée sont d'importants marqueurs majeurs de notre santé. Pourtant, les troubles du sommeil sont de plus en plus fréquents. Le sommeil est donc un facteur de mode de vie à surveiller, au même titre que l’alimentation ou l’exercice physique. Mais avec une caractéristique bien particulière, à savoir que le sommeil rythme aussi notre cycle circadien et conditionne, à travers notre horloge biologique, le bon fonctionnement de la plupart de nos organes. Alors, comment préserver la qualité de notre sommeil ?

En savoir plus

Le prochain atelier

Manger 'bien' gras

La confusion entre graisses alimentaires et graisses corporelles est encore trop fréquente. Les graisses alimentaires sont souvent considérées comme les ennemis jurés de tous ceux qui souhaitent perdre du poids ! Cette mauvaise réputation est-elle vraiment méritée?

En savoir plus