Gérer l’intolérance au lactose

6/12/2018
Pascale Luyts

Lactose et lactase, kézako ?

Le lactose est le sucre du lait. Il s’agit d’un sucre complexe dont la digestion nécessite sa dissociation en deux sucres simples : le glucose et le galactose. Cette dissociation est assurée par une enzyme, la lactase, sécrétée dans l’intestin grêle. Elle transforme le lactose en sucres simples et facilement digérables. L’activité de la lactase est maximale durant les premières semaines de vie du bébé. Ensuite, elle diminue tout au long de notre vie.  

Intolérance au lactose

Si l’on ne produit pas ou plus suffisamment de lactase, le lactose non digéré parvient intact dans le colon. Là, il va commencer à fermenter, libérant des acides et des gaz, sources de douleurs abdominales, ballonnements, flatulences ou diarrhées. C’est cette incapacité à digérer le lactose que l’on appelle l’intolérance au lactose.  L’intolérance au lactose est détectée par un test respiratoire, pratiqué à jeun, qui se déroule à l’hôpital ou en laboratoire.

Allergie au lait de vache

L’intolérance au lactose ne doit pas être confondue avec l’allergie aux protéines de lait, bien plus complexe. L’allergie au lait fait intervenir le système immunitaire et provoque non seulement des symptômes digestifs mais aussi respiratoires (congestion nasale, toux, éternuements) et cutanés (urticaire, eczéma). Les recommandations en matière d’alimentation sont également différentes.

Prévalence

L’intolérance au lactose varie d’un continent à l’autre : elle touche de 50 à 80% de la population d’Amérique du Sud, de 60 à 80% de la population d’Afrique noire et 95% de la population asiatique. En Europe du Nord, les intolérants au lactose représentent 5 à 15% de la population contre 60 à 85% des habitants du pourtour de la Méditerranée.

Traitement

Il n’existe aucun traitement curatif permettant de réactiver la production de lactase.Le degré de sensibilité varie toutefois fortement d’un individu à l’autre, certains pouvant  supporter de petites quantités de lactose. La personne très sensible bannira de son alimentation tout produit riche en lactose, celle moins sensible veillera simplement à suivre un régime pauvre en lactose. Il existe par ailleurs des compléments alimentaires à base de lactase permettant de compenser le manque de lactase.

Où trouve-t-on du lactose ?

Le lactose se retrouve dans tous les produits laitiers, y compris les yaourts industriels et les fromages. Il est toutefois également présent dans de très nombreux produits élaborés tels que plats préparés, pizzas, pâtisseries,biscuits, chips aromatisés, charcuterie et préparations à base de viande…

Les aliments sans lactose sont souvent estampillés d’un logo, indiquant qu’ils peuvent être consommés par les personnes intolérantes au lactose.

+32 (0) 477 93 07 08
pascale.luyts@lanutritionsante.be
Ou via mon formulaire
Contactez-moi

Les derniers articles

Conseils alimentaires en cas d'endométriose

Ces derniers jours, on a beaucoup parlé de l’endométriose dans le cadre de la semaine européenne de prévention de l’endométriose. De quoi s’agit-il et comment l’alimentation peut-elle intervenir dans cette pathologie ?

En savoir plus

La détox, pourquoi et comment ?

Notre organisme est soumis à de nombreux contaminants extérieurs et internes qui ont un effet délétère sur notre santé. Ils fragilisent nos cellules, accélèrent leur vieillissement et peuvent diminuer nos défenses immunitaires.

En savoir plus

Le prochain atelier

Atelier Détox

Pourquoi envisager une cure détox ? Parce que nous consommons beaucoup plus d'aliments que nos besoins physiologiques l'exigent. Nos corps s'épuisent à digérer, assimiler, éliminer sans interruption. A cela s’ajoutent le stress, la sédentarité, la pollution, les mauvaises habitudes alimentaires, un fonctionnement défectueux des organes d'élimination (reins, foie, intestins, peau, poumons).

En savoir plus