La candidose, une maladie fréquente, souvent mal diagnostiquée !

8/1/2021
Pascale Luyts - La Nutrition Santé

Les candidoses sont dues à un champignon microscopique de type levure, dont le plus commun est le Candida albicans. Cette levure vit normalement en saprophyte dans l’intestin humain ou animal en se nourrissant de matières organiques en décomposition. Elle est normalement sans danger, tant que l’équilibre bactérien (la flore intestinale) qui contrôle sa multiplication n’est pas altéré. Dans certaines conditions pourtant, elle peut se multiplier de manière excessive et envahir tout l’appareil digestif (bouche, intestin, anus). Après dissémination par voie sanguine, elle peut même se propager dans tout l’organisme (bronches, peau, vagin, etc.) sous forme de muguet ou de mycoses.

Les principales causes

Le développement du Candida albicans est, le plus souvent, la conséquence de l’usage répétitif d’antibiotiques qui détruisent la flore intestinale microbienne dont une des fonctions est d’empêcher la multiplication excessive des champignons. D’autres causes peuvent être à l’origine du développement excessif du Candida dans l’intestin telles que la prise de certains médicaments (corticoïdes, pilule contraceptive, chimiothérapie anticancéreuse…), une alimentation trop riche en sucres, trop raffinée…

Les principaux signes

La candidose commence toujours sur le plan intestinal. Ces champignons ont un effet irritant direct sur les muqueuses digestives, avec pour conséquence la fragilisation de la muqueuse intestinale et donc une hyperperméabilité intestinale. Des troubles digestifs peuvent apparaître, une fatigue progressive et inexpliquée, quasi constante, pouvant aller jusqu’à la fatigue chronique, des troubles psychiques, état dépressif, anxiété, irritabilité, troubles du sommeil…
On note aussi une attraction particulière pour le sucré, des infections gynécologiques et urinaires à répétition, des problèmes dermatologiques, eczéma, acné, psoriasis, mycoses des ongles, des allergies cutanées, respiratoires, alimentaires et parfois des perturbations du système immunitaire, pouvant donner des pathologies complexes, des maladies auto-immunes…

Traitement

Le premier traitement d’une candidose est l’alimentation. Il s’agit d’éviter tous les aliments favorisant la croissance du candida, à savoir  le saccharose, les sodas, les gâteaux, les farines raffinées… bref, tous les glucides à index glycémique élevé. Il est également conseillé d’éviter les aliments fermentés comme les fruits secs, le thé noir, les viandes ou poissons fumés, les fromages fermentés, les légumes fermentés, le kombucha, les alcools fermentés (bière, vin, cidre) etc. … et  de veiller à alcaliniser l’alimentation.  L’éviction du gluten peut également être conseillée pour rétablir l’imperméabilité de la paroi intestinale. Ces consignes alimentaires ne sont pas toujours faciles à appliquer. L’accompagnement par un.e nutritionniste est vivement conseillé car une diète trop stricte est dangereuse pour la santé et peut affaiblir notre immunité. Il faut donc bien faire la part des choses, manger la juste dose de féculents nécessaire, en insistant surtout sur une alimentation sans produits transformés, comprenant des fruits à dose modérée, des légumes, des bonnes graisses.

Selon la sévérité de la candidose, ces changements alimentaires seront accompagnés d’un traitement à base de substances naturelles connues pour leurs effets anti-candidose (l’extrait d’ail, l’HE d’origan, l’acide caprylique…). Là aussi, il est important de s’adresser à un thérapeute qui pourra vous conseiller les compléments les plus appropriés.

+32 (0) 477 93 07 08
pascale.luyts@lanutritionsante.be
Ou via mon formulaire
Contactez-moi

Les derniers articles

L'endométriose, une approche globale et intégrative

L'endométriose est une maladie gynécologique inflammatoire, encore méconnue, trop souvent sous-diagnostiquée et assez mal prise en charge. Pourtant, elle touche plus de 10% des femmes en âge de procréer;

En savoir plus

La candidose, une maladie fréquente, souvent mal diagnostiquée !

Vous vous sentez souvent fatigué.e, vous souffrez de problèmes digestifs, d’infections gynécologiques et urinaires à répétition, d’eczéma, acné, psoriasis, mycoses des ongles, d’allergies cutanées, respiratoires, alimentaires et parfois de perturbations du système immunitaire … ? Peut-être avez-vous tout simplement une candidose…

En savoir plus

Le prochain atelier

No items found.